Terres inconnues [Pv Sheyreen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Terres inconnues [Pv Sheyreen] Lun 4 Avr - 18:56




« Exploration »




L’obscurité régnait, c’est à peine s’il voyait ce qui se dressait devant lui. Il avançait à l’aveugle, les mains tendues devant lui, tâtonnant, effleurant du bout des doigts ce qui l’entourait, frottait les pieds sur le sol pour éviter de tomber dans un piège vicieux qu’il ne pouvait voir. En entrant ici, il avait bien cru y passer lorsque cette trappe s’était ouverte. S’il était tombé, il aurait fini embrocher des dizaines de pieux acérés. Cette vision lui avait fait froid dans le dos, d’autant plus qu’il avait aperçu quelques cadavres desséchés en contre-bas. Sans doute des aventuriers qui avaient manqué de prudence. Il était certain qu’il verrait d’autres corps au cours de son exploration. Ces ruines les attiraient comme des mouches, qu’ils soient aventuriers, chercheurs, chasseurs de trésor. Lui-même en faisait partie : il cherchait en effet à découvrir les trésors cachés de ce temple ainsi que l’ensemble de ses secrets, tel un Indiana Jones. Il ne tarda pas à arriver au cœur du temple, après avoir franchi quelques pièges mortels qui avaient bien failli lui coûter la vie. Et là, devant lui, le crâne de cristal, trônant sur son socle, avec un léger rai de lumière qui venait l’éclairer. Il était enfin parvenu à destination. Il s’approcha doucement de l’objet de sa quête, subjugué par son éclat, mais au moment où il s’apprêtait à le saisir, il se stoppa net. Il recula d’un pas, prudent. Il était dans un temple aztèque, il ne pouvait croire qu’il n’y ait d’autres pièges vicieux pour protéger cette relique. Alors il observa tout ce qui l’entourait, et ne tarda pas à remarquer la présence de squelettes. Il avait donc eu raison de se méfier, mais quel était le piège ? Des flèches empoisonnées ? Un contrepoids ? Il avait beau réfléchir, il ne trouvait pas : il décida donc de tenter le tout pour le tout. Il attrapa un morceau de pierre tombé d’un pilier à proximité, et se plaça correctement. Puis, avec une concentration surélevée, il remplaça rapidement le crâne de cristal par cette pierre et bondit en arrière. De la poussière tomba au-dessus de lui, mais rien de plus. Il releva alors la tête et aperçut un bloc massif de pierre qui aurait normalement dû l’aplatir comme une crêpe. Il déglutit. Il avait eu chaud, très chaud. Une fois qu’il eut recouvré son calme, il rangea l’artéfact dans son sac et entreprit le chemin inverse pour quitter ce temple semé d’embûches, et il finit par en ressortir victorieux, criant alors sa joie dans la jungle. Les oiseaux s’envolèrent.

Il referma le livre, un sourire satisfait sur les lèvres, et soupira doucement. S’aventurer en terre aztèque lui avait toujours plu et cet ouvrage l’avait bien fait voyager, comme il s’y était attendu. Il s’était vraiment imaginé à explorer ce temple qui abritait le célèbre crâne de cristal, et à devoir risquer sa peau pour aller le dénicher face à tous ces innombrables pièges mortels. Il eut un petit rire. Il avait vraiment été absorbé par sa lecture, mais c’était vraiment ça qui lui plaisait. Cette capacité à pouvoir s’évader grâce à des mots pour aller découvrir d’autres horizons, c’était vraiment merveilleux. Ces lignes noires écrites sur ce papier blanc ne disparaissent pas, ne volaient pas en éclat, et l’univers dont elles étaient la clef demeurait. Il était toujours là, quoiqu’il arrive. Il pourrait toujours s’y réfugier.

Il se redressa puis s’étira longuement avant de se relever. Il alla ensuite reposer son livre sur les aztèques, et entreprit de se dégoter une nouvelle lecture. Il parcourait du regard les étagères, cherchant un titre qui l’appâterait. Ses doigts qui effleuraient la côte des livres finirent par se stopper d’eux-mêmes sur un ouvrage intitulé « 武士道 ». Bushidô ? Il attrapa l’ouvrage en question et le feuilleta rapidement avant d’avoir un sourire. Puis il retourna s’asseoir à son emplacement favori, c’est-à-dire à même le sol, contre une étagère, dans une rangée où personne ne passait du fait du peu d’intérêt que les gens montraient pour les livres qui s’y trouvaient. Ainsi, il savait que personne ne viendrait le déranger pendant qu’il lirait. Il s’installa donc, et ouvrit sa sélection du jour, attaquant ensuite la lecture des kanjis. Car oui, ce livre qui traitait du Bushidô, c’est-à-dire la voie du guerrier suivi par les samourais, était en version originale, soit en japonais. Cela aurait pu être problématique, mais cela ne l’était pas pour Lutz. Au contraire, cela lui permettait de s’entraîner car à force de lire un peu tout ce qui lui tombait sous la main, il en était venu à apprendre de nouvelles langues, dont le japonais. Ainsi, lire dans les langues qu’il avait apprises en autodidacte lui permettait de s’améliorer. Il plongea ensuite dans sa lecture, allant rejoindre ces fiers guerriers.




Codage par @Gaki. sur Epicode

avatar

Autres informations
Sac:
Exp:
Niveau: 0
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 22
Helos : 2467
Date d'inscription : 22/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Terres inconnues [Pv Sheyreen] Dim 17 Avr - 12:49

Au vent des mots

Sheyreen feat. Lutz

Après des heures à travailler, Sheyreen décida de s'octroyer une pause. La jeune brune s'était couchée trop tard l'empêchant de bien dormir à cause de ses cours d'astrologie. Elle décida donc d'aller à la bibliothèque, l'un des endroits les moins bruyants de l'établissement, afin de plonger dans un de ces livres de poésie qu'elle aimait tant. La bibliothèque n'était pas très bondée en fait, mis à part les membres de la classe Nord, elle l'était rarement peuplée. Sheyreen ne s'attarda pas sur ce détail et fila droit vers l'endroit destiné à la poésie. Une fois arrivé dans la bonne rangée, elle vit un jeune homme assis à même le sol, lisant calmement un livre qui de loin était impossible à déchiffrer. Il semblait comme absorbé par sa lecture, faisant abstraction de tout ce qui l'entoure ce qui donna l'image d'un mec terriblement mystérieux et pourtant très charismatique, un peu le "Jeune brun ténébreux" à Sheyreen. Elle le regarda dans le silence pendant une ou deux minutes avant de rompre ce dernier.

-Hi! Ce que tu lis à l'air intéressant, ça parle de quoi?

Le jeune homme ne répondit pas, laissant la jeune brune sans réponse. Elle soupira puis fit tout de même un sourire. Elle savait d'avance qu'essayer de parler avec Lutz Iavosski était loin d'être une tâche aisée. Il ne parlait quasiment jamais on le voyait que très rarement, en classe et.... c'est tout d'ailleurs puis, personne ne l'a jamais vu sourire. Elle s'éloigna donc du jeune homme afin de choisir le livre qu'elle allait lire. Aujourd'hui elle laissa le hasard décider pour elle et le destin avait choisi "Les Fleurs du Mal" de Baudelaire. La jeune fille s'assis donc par terre afin de lire puis de plonger dans la poésie du défunt poète. Elle se mit à dévorer les poèmes les uns après les autres à un rythme des plus soutenus. Ahhh Baudelaire, quel poète ce fut. Ses écrits, relataient il faut le dire du génie. Sheyreen aurait bien aimé le connaître Mais bon, "Le soleil des vivants n'échauffe plus les morts" si l'on prends au sens propre ce que dit Alphonse de Lamartine. Le temps passa et, sûrement par curiosité, la jeune fille regarda à sa gauche ce que faisait son camarade classe. Il lisait, encore et toujours le même livre. La curiosité devenant de plus en plus forte, elle se rapprocha de lui afin de pouvoir lire elle aussi ce qu'il lisait. Manque de chance, c'était écrit en japonais. Si elle savait comprendre plus ou moins le japonais, le lire ça, c'est une autre chose. Ne pouvant déchiffrer le moindre mot de ce qui était écrit elle ne put s'empêcher de demander à nouveau avec un sourire chaleureux:

-Ce livre écrit en japonais, tu peux me dire de quoi il parle? Ça à l'air intéressant.



 
©Amy Pond - Epicode



_________________
Spoiler:
 
avatar

Autres informations
Sac:
Exp:
Niveau: 1
Voir le profil de l'utilisateur
Féminin
Messages : 13
Helos : 2444
Date d'inscription : 24/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Terres inconnues [Pv Sheyreen] Dim 22 Mai - 1:30




« Bushidô »


Annotations:
 



Un éclat d’argent apparut dans la nuit, accompagné du crissement de l’acier. La lame aiguisée du katana luisait faiblement sous les rayons de la Lune qui trônait dans le ciel nuageux, revêtant sa toison nocturne, et qui éclairait de sa faible lueur le campement. Un feu crépitait non loin, apportant une lumière supplémentaire, mais personne ne daignait profiter de la chaleur qu’il prodiguait. Non, tous s’étaient rassemblés en un vaste cercle, entourant ainsi deux de leurs nakamas. Vêtus de leurs armures, l’une rougeoyante et finement forgée, l’autre d’un noir plus classique, ceux-ci se toisaient froidement du regard et se tournaient autour, leur lame pointée droit sur l’opposant. La tension était à son comble et tous retenaient leur souffle. Un silence de mort semblait s’être abattu sur le campement, chacun attendant le verdict. Le samouraï noir avait remis en cause la loyauté du second, tentant par là même de salir son honneur. Un duel avait alors été engagé, celui à l’armure flamboyante tenant à laver immédiatement cet affront qui venait de lui être fait. Il ne tolèrerait pas que l’on le dénigre ainsi, que l’on doute de lui, publiquement qui plus est.

Il finit par donner l’assaut, franchissant les quelques mètres qui le séparaient de son adversaire d’un pas rapide, et asséna avec son katana un puissant coup qui fut aussitôt paré par le samouraï noir. Aucun d’eux ne reculerait face à son opposant, il en valait de son honneur. Ils combattraient vaillamment, jusqu’à ce que la défaite s’ensuive. Chacun portait des coups et parait, se défendant et attaquant avec toute la vivacité et l’agilité permises par leurs armures. Les lames s’entrechoquaient dans un fracas d’acier tandis qu’elles essayaient de percer la garde adverse. Puis l’une d’elle y parvint enfin, se frayant un chemin entre les plates de la cuirasse. Du sang jaillit de la plaie alors que le sabre s’enfonçait davantage dans la chair. Blessé au genou, perdant sa stabilité et pris par la douleur, le samouraï noir s’effondra à terre tandis que son adversaire retirait son katana d’un coup avant de le placer sous la gorge du vaincu qui ne cilla pas. Le vainqueur recula ensuite, le toisant, et enleva sa lame. Le samouraï noir saisit alors son arme, retira le devant de son armure, s’agenouilla correctement, et la pointa droit vers son abdomen. Il respira calmement, fixant ses mains qui ne tremblaient pas. « J’ai perdu mon honneur en perdant ce combat, mais surtout en vous portant préjudice. Je n’aurai pas dû douter de votre loyauté. Je ne peux racheter mon honneur, mais je peux encore mourir dignement. » Et d’un geste précis, il s’ouvrit le ventre, appliquant ainsi le rituel du seppuku.

L’assemblée retint son souffle le temps de sa mort, respectant son choix qui suivait le Bushidô, le code du guerrier des samouraïs. Celui à l’armure flamboyante se sentait d’ailleurs soulagé d’avoir pu laver l’affront qui lui avait été fait. La loyauté était l’une des sept vertus que se devaient de respecter ceux qui vivaient selon le Bushidô, tout comme l’honneur. Y déroger était inconcevable, et était une humiliation pour chacun d’entre eux. C’est pour cela qu’il n’avait pu rester impassible lorsque sa loyauté avait été remise en cause. Il s’était dû de prouver à tous qu’il n’en était rien.

Lutz releva la tête, soupirant doucement, et referma ce livre qui ouvrait vers l’univers du Japon médiéval. Parcourir les terres du Soleil Levant aux côtés des samouraïs était toujours des plus intéressants, et il rêvait d’en apprendre encore davantage. Peut-être devrait-il choisir sa prochaine lecture en fonction de cela ? Ou peut-être aller vers les contrées chinoises non loin de là, pour aller surveiller la frontière mongole du haut de la Muraille de Chine ? Tant de perspectives intéressantes qui s’offraient à lui. Il n’avait plus qu’à choisir, à moins que ses doigts effleurant la côté des livres ne soient intrigués par une lecture qu’il n’avait point soupçonnée ? Mystère à élucider aussitôt que possible. Il allait se lever dans cette optique, mais son esprit sembla quitter sa bulle et se reconnecter à la réalité.  

abc«  …parle ? Ça a l'air intéressant.

Cette voix féminine qui parvint à ses oreilles le fit brusquement sursauter et son cœur battit aussitôt la chamade, complètement affolé. Ses yeux tombèrent rapidement sur la source de sa peur du moment, une jeune femme aux longs, très longs cheveux noirs, qu’il connaissait de vue. Une sorte de gothique, de ce qu’il en avait supposé. Elle était dans sa classe s’il se souvenait bien, mais de là à se rappeler de son nom, c’était une toute autre affaire. N’essayant pas d’entretenir des relations avec « ses » camarades des Sud, il n’avait pas pris la peine de retenir qui ils étaient. Il repositionna ses lunettes correctement et respira profondément, cherchant à se calmer. Une fois cela fait, il essaya de recoller les morceaux. Elle lui avait parlé, mais il n’avait entendu que la fin de sa phrase. Au vu des quelques mots qu’il avait compris, peut-être lui demandait-elle de quoi parlait le livre qu’il tenait entre ses mains. Comme il était écrit en kanjis, ce n’était pas improbable. Mais peu importait de toute manière, il n’avait pas envie de discuter. A vrai dire, il n’en avait jamais envie, mais là n’était pas la question.

Il la regarda, mais fut rapidement gêné par ce contact visuel et surtout par ce sourire qu’elle lui adressait. Ses yeux dérivèrent sur la couverture du livre qui l’intéressait visiblement, du moins, de ce qu’il en avait supposé. Il soupira légèrement puis se leva et s’étira un peu. Il finit néanmoins par lui répondre pour éviter qu’elle ne le colle.

abc- Bushidô.

Comme à son habitude, une réponse simple et concise, mais claire. Il s’apprêta ensuite à s’éloigner, mais il s’arrêta dans son élan. Elle ne connaissait peut-être pas le Bushidô, auquel cas elle ne manquerait pas de lui parler encore. Il coupa alors court à ce problème qui se profilait à l’horizon.

abc- C’est la voie du guerrier suivi par les samouraïs.

Il s’éloigna ensuite, d’à peine quelques mètres, à la recherche d’un nouvel ouvrage.




Codage par @Gaki. sur Epicode

avatar

Autres informations
Sac:
Exp:
Niveau: 0
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 22
Helos : 2467
Date d'inscription : 22/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Terres inconnues [Pv Sheyreen]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Terres inconnues [Pv Sheyreen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Qu'est ce qu'on va s'ennuyer en Terres Immortelles...
» Carte des Terres du Milieu
» Annulation des sessions Terres Balafrées du 25 et 27 mai.
» Editions Icare : Les Terres Suspendues
» Partages de terres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lloyrod :: Pensionnat Lloyrod :: 2ème étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: