Neige au soleil [PV Clive]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Neige au soleil [PV Clive] Sam 27 Fév - 20:13




« Ragnarök »


Traductions & Annotations:
 

Elle criait. Violemment. Fortement. Elle ne s’arrêtait pas. Elle vociférait ses insultes, les débitait rapidement. Un flot intarissable, qui ne cessait de s’écouler. Jamais elle ne semblait à bout de souffle. Comme si elle avait une respiration à toute épreuve. Jamais elle ne lui laissait le temps de répondre quoi que ce soit. Et même, l’aurait-il simplement fait s’il avait pu ? Non, bien sûr que non. Il était bien trop paralysé pour cela. Cette femme le terrifiait. Sa propre mère. Il n’osait bouger, craignant de réveiller une colère encore plus sombre. Il ne voulait pas qu’elle se réveille. Il ne voulait pas souffrir davantage. Mais sa passivité eut le même effet que le moindre mouvement qu’il aurait pu esquisser. La main vola, le balaya, le propulsa à être. Il n’osait même pas se frotter sa joue rougie par la puissante gifle. Malgré ses airs d’alcoolique, qui étaient plus que des airs, elle était forte. Les shooters de vodka quelle buvait à longueur de journée depuis plusieurs années avaient été inefficaces pour faire fondre les muscles qui avaient fait d’elle une athlète nationale. Puis un nouveau coup vola, plus violent, le percutant en plein ventre, le faisant crier de douleur.

Brusque retour à la réalité, réveillé en sursaut. Tout allait bien, il était dans sa chambre, déserte, avec toutes ses affaires qui traînaient. Néanmoins, il ressentait fugitivement la douleur de ce coup de pied. Il s’en rappelait, malgré les années qui était passées. Il soupira, se frotta les yeux, se massa le front. Pourquoi fallait-il qu’il se souvienne toujours de ces évènements ? Qu’il les voie constamment en flash-back ? Il n’arrivait pas à les oublier, à les extraire de sa mémoire. C’était comme ancré en lui.

Il finit par se lever et s’habilla rapidement. Puis il observa sa chambre. Quel bordel. Il avait cherché la veille pendant d’une demi-heure une feuille dont il avait besoin, et voilà le résultat. Tout était sans dessus dessous. Des stylos étaient éparpillés sur le sol, un paquet de feuilles originellement sur son bureau s’était renversé, voulant apprendre à voler, et des livres, partout. Certains ouverts, montrant leurs pages griffonnées de notes, posés les uns sur les autres, empilés. Oh, il avait bien fini par trouver ce qu’il cherchait, mais à quel prix ? Il fallait qu’il range tout désormais, d’autant plus qu’il devait vider sa chambre, aujourd’hui. Son colocataire des années précédentes avait quitté le Pensionnant pendant les vacances pour raisons familiales, et lui il se retrouvait à devoir changer de chambre car le directeur ne voulait qu’un élève reste seul dans un dortoir. Pff. Alors lui, ça ne l’aurait pas changé, il aurait même préféré, et de loin. Vivre avec quelqu’un d’autre était si contraignant. Il soupira, quelque peu résigné à ce changement. Ce n’était pas s’il avait le choix après tout.

Il commença déjà par ranger le bordel causé par sa recherche de la veille, mais il fut rapidement interrompu par la porte de sa chambre qui fut ouverte à la volée.
abc« Privet, Lutzka !
abc- Privet, Vania.

Il essaya de se rappeler un instant s’il y avait une raison particulière à la venue soudaine de son ancien professeur particulier qui lui adressait un franc sourire. Ah oui, il lui avait proposé son aide pour son « déménagement ». Il lui rendit son sourire. Ivan était l’une des rares personnes, si ce n’est la seule avec son frère Aleksey, en qui il avait totalement confiance. Les deux Askanov l’avaient tellement aidé lorsqu’il était plus jeune, et encore aujourd’hui ils étaient là pour lui. Il n’y avait qu’avec eux deux qu’il parvenait à se montrer naturel et à se montrer à l’aise.
abc- Franchement Lutzka, tu pourrais ranger un peu mieux tes affaires ! Non mais regarde-moi ce foutoir !
Le professeur tentait de rejoindre le centre de la chambre tout en évitant de poser le pied sur un stylo ou encore une feuille. Rude épreuve. Puis il lança un regard inquisiteur à son élève, plissant légèrement les yeux.
abc- Ou tu l’as fait exprès parce que tu savais que je viendrai ?
Les deux russes se regardèrent silencieusement quelques secondes, avant d’éclater de rire. Puis Vania lui ébouriffa affectueusement les cheveux.
abc- Bon Lutzka, et si on s’y mettait ? Ton bordel va être long à ranger.
Il acquiesça d’un hochement de tête puis se mit au travail. Il devait avoir changé de chambre avant le soir.

○○○

Il rangea le dernier livre de son étagère dans le carton déjà bien rempli. Oui, il avait tellement de livres qu’il avait été préférable et plus simple de tous les entreposer dans un carton pour pouvoir les transporter aisément. Sa chambre, c’était un peu comme sa maison étant donné qu’il y restait même pendant les vacances, alors automatiquement toutes ses affaires y étaient, et c’est pourquoi ils avaient mis autant de temps à tout ranger. Mais désormais, tout était fin prêt. Il pouvait emménager dans son nouveau dortoir. Il redoutait un peu ce moment, imaginant le pire sur son futur colocataire. Il espérait ne pas tomber sur un curieux ou un parleur. Celui qui avait jusque lors partagé sa chambre avait toujours respecté son intimité et son silence, et tout s’était déroulé pour le mieux. En serait-il seulement de même désormais ? Il était incapable de le savoir maintenant.
abc« Lutzka, tu ne ranges pas ce livre-là ?
Ivan le tira de ses pensées et il le dévisagea, puis observa l’ouvrage qu’il lui montrait.
abc- Ah si, mais je voulais le mettre au-dessus des autres vu que c’est mon actuelle lecture.
Son professeur acquiesça d’un hochement de tête.
abc- L’Edda Poétique… tu lis de ces trucs, Lutzka.
abc- Mais c’est très intéressant, lui répondit-il en attrapant le livre pour le mettre dans le carton.
abc- Je ne savais pas que tu t’intéressais à la mythologie nordique.
abc- Oh, je m’intéresse un peu à tout.
abc- Et tu as lu L’Edda de Snorri ?
abc- Pas encore, mais je compte le faire une fois que j’aurai fini celle-là pour voir les différences.
abc- Neveroyatno…
abc- Problema mozhet byt’ ?
abc- Ne, Lutzka ! Poydem. »
Ils attrapèrent le carton ainsi que la valise qui contenait ses affaires, autre que ses livres, et ils quittèrent cette chambre qui servirait sans doute désormais aux futurs premières années.

Ils parcoururent les couloirs, grimpant d’un étage, avant d’arriver devant le dortoir un, actuellement occupé par un dénommé Clive Ezio Holmes. Il était dans sa classe, mais il ne lui avait jamais parlé, et c’est à peine s’il parvenait à se représenter sa tête. Il n’apercevait qu’un visage flou sans le moindre détail. Il haussa les épaules : cela ne servait à rien de s’en préoccuper, il verrait bien qui était son colocataire sur le tas.
abc« Lutzka, je vais te laisser. Si jamais t’as besoin d’aide, n’hésite pas à venir me voir.
abc- Hm, spassibo.
abc- Oh, et Lyokha devrait venir d’ici une semaine ou deux, je te tiendrai au courant. Allez, j’y vais. Poka !
abc- Poka, Vania ! »
Ivan le salua, puis s’éloigna en sifflotant et il disparut au bout du couloir, le laissant seul sur le pas de la porte. Après quelques secondes d’hésitation, il finit par toquer mais aucune réponse ne lui vint. Il ouvrit lentement la porte, et il fut soulagé de constater qu’il n’y avait personne. L’échéance de la rencontre avec son colocataire était ainsi retardée, ce qui l’arrangeait grandement. Il entra ensuite dans sa nouvelle chambre avec ses affaires, et referma la porte derrière lui. Puis il commença son rangement après choisi son lit, le premier en entrant sur la droite, dans le coin du mur, un avantage non négligeable car l’angle lui permettrait de caler tranquillement ses oreillers pour pouvoir lire.

Tout installer fut beaucoup plus rapide que tout ranger, et en à peine une heure il avait terminé. Satisfait, il s’installa sur son lit en attrapant au passage L’Edda Poétique, un carnet, un stylo et également un surligneur. Et sans attendre une seconde de plus, il se plongea dans sa lecture, profitant de l’absence de son colocataire pour retourner en plein Ragnarök.



Codage par @Gaki. sur Epicode

avatar

Autres informations
Sac:
Exp:
Niveau: 0
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 22
Helos : 3077
Date d'inscription : 22/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Neige au soleil [PV Clive] Jeu 24 Mar - 9:08

Neige au soleil



ft. Lutz
pensées en italique
dialogue en #006666

Le réveil était rude, Clive aurait largement préféré dormir encore. Il réfléchira à deux fois avant de se coucher à des heures pas possible ! Poussant un râle, il éteint son réveil non sans douceur. Le voilà maintenant grognon... Il se leva tout en baillant avant de s'étirer et de regarder autour de lui d'un fatiguer. Le jeune homme fini par se lever et d'ailler rapidement se préparer pour ne pas être en retard. Un fois laver, habiller et le ventre remplie, il monta rapidement chercher ses affaires de cours. Certes c'était samedi, mais ceux ayant prit Dragonolie devait faire une sortie scolaire. Alors qu'il réunit ses derniers affaires, il marque un petit arrêt. Il n'y avait pas quelque chose se soir en faite ? Clive ne s'en souvient pas... Mais il est pourtant sûr qu'il avait un truc. Haussant les épaules, il prit ses affaires et s'en alla, il verra bien se soir.

La journée c'était vite écoulé et le soir pointait son nez. D'un pas traînant et fatigué, Clive remonta jusqu'à sa chambre, épuisé. Cette fois, il dormirait plutôt ! Baillant, il ouvra la porte tout en se frottant les yeux. Puis le blond marque un arrêt en voyant une personne dans le lit qui était inoccupé depuis un moment. Ah oui c'était ça ! Il avait un nouveau colocataire ! L'anglais referma la porte se jeta son sac dans son lit avant de s'approcher vers le jeune homme.

- B'jour


_________________
Pourquoi vouloir la Lune alors qu'on a les étoiles ?

Let me be believe a miracle

©️ ASHLING

avatar
Classe Sud
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 14
Helos : 3093
Date d'inscription : 16/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Neige au soleil [PV Clive] Mer 30 Mar - 15:47




« Valkyrie »


Traductions & Annotations:
 


La destruction battait son plein, il n’y avait aucune échappatoire. Tous devaient y faire face, sans la moindre distinction. Les eaux dévalaient la colline, dévastant tout sur leur passage, rasant les habitations. La tempête faisait rage, alimentant la crue qui emportait tout. Quelques habitants des villages tentaient vainement de survivre dans ce carnage naturel, mais tous finissaient par disparaître dans les flots. Plus loin, à quelques dizaines de milles, sous cette pluie battante, de vaillants guerriers s’affrontaient. L’acier crissait, le sang jaillissait, abreuvant la terre détrempée et éclaboussant de gouttes vermeilles les combattants et leurs armures métalliques qui s’entrechoquaient. Une masse vint écraser le crâne d’un adversaire, tandis qu’un corps s’effondrait, décapité net par un puissant coup de hache. La tête roula sur le sol et disparut dans l’amas de cadavres encore chauds. Les épées se heurtaient aux larges boucliers vikings, parfois s’y retrouvant piégées, empêchant alors l’épéiste de pouvoir reculer, et causant ensuite sa mort violente. Et au-dessus de ce combat se dressaient quelques valkyries descendues du Valhalla pour entraîner avec elles les âmes des valeureux guerriers qui avaient perdu leur vie sur le champ de bataille. Bientôt iraient-elles rejoindre les rangs d’Odin pour l’ultime bataille du Ragnarök. La fin du monde guettait, mais même si la mort semblait être la seule issue possible, nul n’abandonnerait avant que ne sonne le glas final. Telle en était la preuve ces vikings qui jubilaient en écrasant leur imposante masse sur le casque de fer de ces pauvres soldats anglais qui tentaient vainement de les repousser. Un trait fusa, et se figea dans la gorge d’un officier qui s’effondra dans un gargouillis sanguinolent. Puis une hache se dressa, prête à décapiter celui qui…

abc« B’jour.

Il sursauta brusquement, le cœur battant la chamade, et il redressa vivement la tête, avant de jeter quelques regards circulaires. Mais non, aucun fier viking prêt à dévaster les obstacles se dressant sur son chemin, pas la moindre valkyrie pour cueillir son âme qui quitterait ensuite son défunt corps, et aucune vague déferlante pour les engloutir. Non, simplement le calme ambiant de sa chambre du Pensionnat. Un rapide coup d’œil à la fenêtre lui permit de savoir que la nuit était tombée et que l’après-midi s’était donc déjà entièrement écoulé. Alors quoi ? Qu’est-ce qui avait bien pu le perturber dans sa lecture ? Qu’est-ce qui avait empêché que cette hache ne s’abatte violemment sur la nuque de l’officier en second qui s’apprêtait à donner les ordres aux troupes anglaises face à cette horde viking en furie ? Il trouva rapidement la réponse : un anglais, justement. Quel drôle de hasard. Il poussa un léger soupir, un peu de mauvaise humeur d’avoir été dérangé et interrompu à un tel moment. Franchement, son colocataire – il avait supposé que c’était lui, qui d’autre après tout ? – n’avait pas idée de faire ça, et ne devait avoir aucun cœur. Sans compter le fait qu’il se serait bien passé de lui taper la causette. Lui, ce qu’il voulait, c’était plonger en plein Ragnarök, retourner à cet affrontement, l’un des derniers avant la destruction totale et la fin du monde. S’interrompre à un tel moment de drama était juste impossible. Il replaça correctement ses lunettes sur son nez, avant de lui répondre d’une voix neutre, mais peu avenante.

abc- Dobrii vetcher. Lutz Iavosski. Je sais que tu t’appelles Clive Holmes, et oui nous sommes désormais colocataires.

Puis, sans même attendre de réponse, il se plongea à nouveau dans L’Edda Poétique qui captait toute son attention. La hache s’abattit enfin sur la nuque de l’officier en second, le tuant sur l’instant, mais le coup ne fut pas suffisamment puissant pour le décapiter. Les vikings gagnèrent le village que les anglais s’étaient efforcés de protéger. Le sac, l’un des derniers sans doute, allait pouvoir commencer.




Codage par @Gaki. sur Epicode

avatar

Autres informations
Sac:
Exp:
Niveau: 0
Voir le profil de l'utilisateur
Masculin
Messages : 22
Helos : 3077
Date d'inscription : 22/02/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Neige au soleil [PV Clive]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Neige au soleil [PV Clive]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Départ [PV Eclat de Neige , Neige fondant au Soleil]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» neige et eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lloyrod :: Les dortoirs :: Tour Sud :: Garçon :: Dortoir 1-
Sauter vers: